Installations Accueil Direction artistique <<THÉÂTRE DU VOYAGE INTÉRIEUR / Je Cheminerai toujours Mise en scène Léa Dant Scénographie et costumes Laure Delamotte-Legrand
Scénographie Contact VidéosArticle Mouvement.net "Son premier spectacle, Voyage en terre intérieure, avait bouleversé le monde des arts de la rue en 2000. Léa Dant présente sa troisième création du 16 février au 1er mars à Pantin : Je cheminerai toujours, un parcours dont la scénographie étonnante explore à nouveau le domaine de l'intime... Août 2000, un petit séisme secoue le Festival d’Aurillac : ni théâtre de rue, ni théâtre de salle, Voyage en terre intérieure innove par sa scénographie inventive, mise au service d’une émotion viscérale. Les yeux bandés, le spectateur, aussi vulnérable qu’un petit enfant, s’en remet à une comédienne qui le guide le long d’un parcours, lui narrant son exil : tout un monde prend alors vie dans l’imaginaire du spectateur, par la seule force de l’évocation et de la sollicitation de chacun de ses sens. Chaque spectateur qui a la chance d’avoir vécu le voyage en garde un souvenir étonnement fort. Six ans plus tard – après sa deuxième création, Chez moi dans ton cœur, poignant spectacle sur la rencontre amoureuse qui prenait place sous une bulle utérine – la metteur en scène a affirmé sa technique, et explore toujours la thématique du partage et de la rencontre avec sa nouvelle création, Je cheminerai toujours : « Le Voyage… reposait sur les sensations, c’était un spectacle de l’ordre de l’intimité ; Je cheminerai toujours fonctionne davantage sur l’écoute et l’empathie. Pour moi, le théâtre est un espace de rencontres possibles, qui sert à plonger dans du sens, à être en prise avec quelque chose d’essentiel par rapport à ce qui peut nous traverser dans le quotidien. Je ne fais pas du théâtre pour distraire les gens ; pour moi, l’acte théâtral doit prendre sens humainement et socialement. Mes spectacles reposent sur une seule chose : une disponibilité totale au moment présent. On ne se regarde pas vivre, on n’analyse pas la proposition ; on est dans un moment de vie », commente Léa. Pour cette nouvelle création, le spectateur doit à nouveau accepter de perdre ses repères, en se laissant guider par des comédiens dans un parcours labyrinthique, balisé de récits de vie. Des récits de vie sur la thématique de l’épreuve et du passage, basés sur des témoignages recueillis auprès de la population des villes dans lesquelles la compagnie était accueillie en résidence : « L’action culturelle a donné une dimension nouvelle à la création. Etre en rapport avec des habitants, des citoyens, c’est quelque chose dont j’avais envie depuis très longtemps, je n’ai plus jamais envie d’arrêter ! Je pense que ce que je recherche vraiment, c’est le regard que chacun porte sur le monde. Dans ce regard là, il y a un monde en soi ; ce monde, c’est l’identité de chacun ; pour moi, c’est là que se situe la passerelle d’expression que je peux apporter à des gens." Julie Bordenave